Autrefois plus précieuses que l’or, les épices, racontent des siècles d’histoire et d’épopées fabuleuses. Elles ont toujours fasciné l’homme et ont fait l’objet d’une convoitise sans limite. Crimes, conquêtes et évènements tragiques en témoignent. Les épices auraient elles envoûté les hommes pour déchaîner tant de passion à travers les siècles ?
Pour obtenir le privilège de parfumer leur cuisine de ces saveurs, Grecs, Français, Arabes, Portugais et autres nations du monde vont se lancer sur « la Route des épices ». Les Antilles vont devenir alors le lieu privilégié de leurs recherches épicées.
Elles renferment des secrets qu’elles partageront au fil du temps. On leur connait aujourd’hui des propriétés gustatives, aromatiques, thérapeutiques et même aphrodisiaques. Elles sont : fruit, fleur, écorce, graine ou feuille. Elles viennent charmer nos palais avec des couleurs chaudes et exotiques.
Aujourd’hui, plus de batailles, elles sont pour notre bonheur, à la portée de tous et nous transportent dans leur univers sublime.
Découvrons quelques échantillons de cette famille si chère à nos papilles.

La Muscade : Sa couleur brune orangée est le reflet de sa douceur. La Muscade, très parfumée est d’origine indonésienne, elle a voyagé vers les Antilles pour y être cultivée. Depuis, elle est ancrée dans ses îles qui la marient aussi bien aux plats sucrés que salés. La graine de muscade à la forme d’un petit œuf, que l’on râpe pour en extraire une poudre précieuse. Une pincée de muscade suffit souvent pour donner une pointe d’originalité à la sauce béchamel.

 

La Vanille : Une robe noire et fine presque satinée, pour l’un des produits agricoles les plus chers au monde. Elle est le fruit de l’orchidée Vanilla planifolia. La culture et la préparation de la vanille nécessitent, pour obtenir une épice richement aromatique, des soins longs et attentifs, qui lui valent son caractère précieux. Elle est communément appelée « gousse ». Son goût et son parfum subtil en font l’une des épices les plus raffinées. Selon une légende Aztèque, la liane de vanille est née du sang d’une jeune princesse prisonnière d’une tour, qui se serait blessée pour lui donner naissance et faire venir jusqu’à elle son cher et tendre. La vanille serait donc l’épice de l’amour. Ici, on ne peut concevoir notre flan au coco sans en ajouter.

 

La Cannelle : Une couleur brune, un goût aromatique singulièrement doux et chaud, un parfum presque envoûtant, c’est l’écorce du Cannelier. Elle est connue depuis l’antiquité, elle était autrefois utilisée par les Egyptiens lors du rite de l’embaumement. Elle est aujourd’hui cultivée partout dans le monde, on dit de celle du Sri Lanka qu’elle est la meilleure. Elle se présente dans le commerce en bâtons, en poudre ou en huile essentielle. Elle vient se mêler à de nombreux desserts à base de pommes, de chocolat et autres. Elle est très présente dans la cuisine indienne et est utilisée dans les cosmétiques. On lui attribue des propriétés aphrodisiaques et antiseptiques. En Martinique, elle relève admirablement le « chocolat de première communion ».

 

Le gingembre : Le gingembre est une racine principalement cultivée en Chine, au Japon, en Jamaïque et en Afrique. Il apporte piquant tel un zeste aux desserts et à toutes sortes de plats. C’est véritablement l’épice à la mode ; on lui reconnait des propriétés tonifiantes, revigorantes, aphrodisiaques et relaxantes. Il entre dans la composition de nombreux produits cosmétiques. Son parfum à lui seule donne un avant goût de ses vertus. A essayer le poulet au lait de coco agrémenté de gingembre râpé, un vrai délice !

 

Le Paprika : Le paprika se fait tout rouge pour parfumer et colorer les plats du monde. C’est en réalité le fruit du piment doux ; il se veut piquant et fruité à la fois. Une épice présente dans la cuisine espagnole, hongroise, asiatique et chère aux Antilles.

 

  Le Safran : Un parfum de foin, quelques notes métalliques, une robe chaude et sensuelle pour un arôme mielleux, le Safran s’inscrit dans l’histoire depuis plus de 3000 ans, se mêlent aux différentes cultures du monde, parcourent les continents. Ses plus chères escales sont le Maroc, l’Inde et l’Asie centrale. Comme une poudre d’or il vient colorer et parfumer les mets.

 

 

Vous l’aurez compris, plaisirs, éveil des sens couleurs et parfums enivrants vous attendent dans les villas et bungalows de La Route des épices … Vous risquez de ne plus pouvoir vous en passer…