L’ÉTANG DES SALINES : UNE NATURE PLEINE DE SURPRISES

Si vous êtes en vacances en Martinique, vous le savez sans doute : la plage des Salines – et en particulier sa Grande Anse – située à Sainte-Anne, à l’extrême Sud de l’île, figure parmi les sites les plus prisés des touristes et de la population autochtone. D’ailleurs, actuellement, elle subit un phénomène naturel d’érosion qui suscite de nombreuses interrogations.

Quoi qu’il en soit, si vous vous attardez dans le coin, nous vous invitons vivement à flâner du côté de l’Etang des Salines. Internationalement reconnu, protégé depuis 2005 et géré par la Commune de Sainte-Anne, ce site est la propriété du Conservatoire du Littoral, un établissement public qui œuvre à la démocratisation de cette exception de la nature. D’ailleurs à ce titre, plusieurs aménagements facilitent la découverte du site. Accessible à partir de l’entrée de la plage, sur la gauche, l’Etang des Salines saura vous émerveiller par la douce magie qui y règne. Visite guidée en images.

 

.

 

 

 

Notre guide s’appelle Sylviana. Elle est l’un des deux Gardes du littoral commissionnés et assermentés, chargés de la surveillance du territoire de la veille écologique, de l'information du public, de l'information sur toutes les formes de pollution. Ces deux gardes sont aussi responsables du respect de la réglementation en vigueur sur le périmètre. Sylviana est ici accompagnée de son collaborateur Michel

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 Top départ ! L’Etang des Salines s’étale sur une surface de 97 hectares, pouvant aller jusqu’à 104 hectares en période de marée montante et de fortes houles. Son eau à la fois salée et douce,

provient de la Mer des Caraïbes, de l’Océan Atlantique, des eaux de pluies et de ruissellement. Elle est à l’origine d’une végétation de type mangrove.

On comprend alors l’abondance des palétuviers. Chose exceptionnelle, là où traditionnellement les quatre espèces de cet arbre sont réparties en différents points d’une mangrove, ici, ils y sont tous ( noirs, rouges, gris et blancs ) regroupés sur un petit espace . Ils se différencient les uns des autres par la forme de leurs racines, mais également par leurs feuilles et leurs fruits.

 

 

 

 

 

 

 

Les racines aériennes des palétuviers se dressent hors de l’eau, comme pour nous saluer. Ce sont des pneumatophores.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En empruntant le platelage spécialement conçu pour accompagner le visiteur au cœur de l’Etang, on arrive à l’Observatoire, un petit ajoupa d’où la faune et la flore peuvent être discrètement observées.

Bancs, panneaux pédagogiques facilitent la connaissance du milieu et de ses composantes.

 

                                                                                                                        

 

 

Tiens ! On dirait un crabe « Cirique » ! Chut !  

 Laissons-le et continuons notre visite !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 C’est alors qu’on surprend une charmante aigrette neigeuse. Présente dans toute l’Amérique, cet oiseau est reconnaissable par son bec noir et jaune, ainsi que ses doigts jaunes.

Sans doute est-elle venue s’alimenter et repérer l’espace où elle fera son nid pour y pondre ses œufs…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tantôt appelés crabes « Cémafot », à cause de leur pince hypertrophiée qu’ils déploient en mouvements de va-et-vient, en guise d’intimidation, tantôt appelés crabes « violonistes » à cause du petit sifflement qu’ils émettent en période de parade sexuelle quand ils approchent leurs femelles, ces petites bêtes nous séduisent plus qu’elles ne nous intimident.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                            

Tout le long du circuit, des panneaux et des jeux pédagogiques continuent de nous informer et testent nos connaissances et notre compréhension de cet écosystème exceptionnel. Avec ses crabes et ses crevettes – respectivement 10 et 5 espèces distinctes, ses poissons – 38 espèces recensées –, ses oiseaux de mer et du littoral – plus de 80 –, l’Etang des Salines affiche allègrement sa richesse et sa diversité. 

 

 

 

 

 

 

 

 Vous découvrirez ainsi que l’Etang des Salines est complètement naturel. Autrement dit, il s’est constitué sans la moindre intervention de l’Homme. Après avoir accueilli ses premiers habitants Amérindiens vers le 4ème siècle, les Colons se sont approprié le site, le décrétant propriété du Roi et des forces militaires.Traces de tirs de canon, cartes, témoignent du rôle stratégique qu’il a rempli autrefois. Les vestiges de production de sirop de batterie, de raisins, de sel – 550 tonnes produites par an jusqu’en 1965, pour une exportation vers la Dominique, la Guadeloupe, Sainte-Lucie, Saint-Vincent –, rappellent également son rôle économique d’antan.

 

 

 

 

 

Un point de vue du côté Nord de l’Etang .

 

Lui, c’est un rapace : le Balbuzard pêcheur. Pour sortir et se laisser admirer, il semblerait qu’il ait ses heures ! Nous serions donc des privilégiés arrivés au bon moment pour capturer son vol. Majestueux !

 

 

Bref… Tout cela n’est qu’un aperçu des délicieuses surprises que vous offrira la découverte de ce site.Vous pourrez en jugez par vous-mêmes. Il suffit d’y aller ; l’entrée est libre et ouverte à tous  

 

 

 

 

 

 

 

Mais commençons par le commencement. Elle, c’est Jocelyne. A l’entrée de la plage des Salines, dans l’espace d’accueil, si vous la voyez, vous pourrez la saluer chaleureusement et lui demander de vous montrer la bonne direction pour accéder à ce magnifique lieu qui s’appelle l’Etang des Salines.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et si vous voulez en savoir plus, ou, mieux, pour une visite guidée, l’Association Reflet D’culture, saura être votre référent.

Vous penserez alors à vous munir de chaussures et vêtements adaptés, de chapeaux et d’eau. Des visites en canot, sur l’eau donc, sont également possibles, offrant dès lors une vision encore plus riche et plus complète de l’Etang des Salines. Puis, laissez-vous emporter. La nature fera le reste...

 

CONTACT

Route des épices : tel 0696 45 75 18

www.bungalows-martinique.com

Sylviana Stephen-Fortuné / Paul Aulien

Reflet D’culture

Tél. :  / 0696 289 194

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 Remerciements à Sylviana et à Michel pour leur réactivité, leur disponibilité et leur sourire.

Barbara- Orel-Balata